« Tribunal junior » : des collégiens sensibilisés à la justice

« Tribunal junior » : des collégiens sensibilisés à la justice

En décembre 2020, des collégiens en 4e se sont « mis dans la peau » d’un juge, d’un avocat et d’un procureur au tribunal pour enfants d’Alençon (61) dans le cadre du projet « Tribunal junior ». À travers deux affaires réalistes, ils ont découvert le rôle des acteurs de la justice et son fonctionnement.

Mise en situation au tribunal pour enfants d’Alençon avec les élèves du collège Racine ©STEMO de l’OrneDes ados à la barre   ! Le 11 décembre, les élèves de 4e du collège Racine d’Alençon (61) ont participé à la dernière séance du « Tribunal junior » édition 2020. Un projet éducatif à l’initiative de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) de l’Orne, d’ une juge du tribunal pour enfants et d’avocats .

Au total, quatre séances ont été organisées en cours d’année pour sensibiliser les adolescents au fonctionnement de la justice, sous la houlette de Fethi Ghalem, éducateur de la PJJ, et d’Hélène Thieulart, avocate.

Après la découverte des droits et devoirs des enfants, des métiers du secteur ou encore l’observation d’une audience correctionnelle, les adolescents ont endossé chacun le rôle d’un juge, d’un avocat ou d’un procureur pour traiter deux affaires au tribunal.

> Lire aussi : " Tribunal junior" : les ados prennent la barre

Une simulation au tribunal

Première affaire. Ce jour-là, Zoé Borne, la juge des enfants, se met dans la peau de l’accusée. Elle est mise en cause pour avoir filmé une bagarre à la sortie d’un établissement scolaire et l’avoir diffusée sur les réseaux sociaux. De leur côté, Mina, Éline, Lucie et Augustin jouent respectivement le rôle de la juge des enfants, des assesseurs et du procureur. Les avocats de la défense et de la partie civile ont revêtu la symbolique robe noire pour mieux incarner et élaborer leur plaidoirie. Tous ces « acteurs » traiteront ensuite une seconde affaire concernant des violences sous emprises d’alcool.

« Mon point de vue a changé »

En fin de séance, l’objectif est rempli. « Mon point de vue a changé sur plusieurs choses. Par exemple, filmer une bagarre, je savais que ce n’étais pas bien, mais je ne pensais pas qu’on pouvait se retrouver devant le tribunal. Or, cest un délit », découvre une collégienne.

Plus globalement, cette mise en situation a permis aux adolescents de mieux comprendre les rouages de la justice et la prise complexe de décision basée sur les faits et la personnalité du mineur mis en cause. « On ne connaissait pas du tout le monde de la justice, les métiers de juge ou d’avocat. Cela donne envie de faire des études de droit », assurent Cléa et Tasmin, deux élèves.

Une prochaine édition avec des jeunes confrontés à la justice

Cette première expérience du « Tribunal junior » s’est révélée concluante malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. En 2021, elle devrait être reconduite avec, cette fois-ci, des jeunes confrontés à la justice.

Légende photos : Mise en situation au tribunal pour enfants d’Alençon avec les élèves du collège Racine ©STEMO de l’Orne

Source

La Mediation Pour Tous
contact@lamediationpourtous.com


Nous contacter
close slider



    Médiation familialeMédiation immobilièreMédiation d'entrepriseMédiation en milieu scolaire